janvier 27th, 2012

La question qui se pose vraiment est plutôt : qu’ai-je pu cuisiner avec mes deux nouveautés ?

Donc dans mon caddie il y avait cette semaine : un paquet de “brioche de campagne ” de la marque Francine . C’est un paquet presque prêt à l’emploi, il ne reste qu’à rajouter le lait,  pour faire de la brioche soit en machine à pain soit à la main. Moi j’ai fait un mélange des deux. Je me suis servie de ma machine à pain comme d’une pétrisseuse et d’une leveuse ( le terme ne doit pas exister…) et ensuite j’ai fait cuire la brioche dans mon four en la façonnant en brioche Nanterre gràce au conseil d’une ancienne étudiante de Xavier reconvertie dans la patisserie : http://la-patiss-de-neness.blogspot.com/. Le résultat est super. Xavier a de nouveau envie de manger de la brioche.

 Dans mon caddie cette semaine, il y avait aussi un kilogramme de carottes de toutes les couleurs ( bon que trois : jaune, orange et violette  ). J’ai donc décidé de faire 3 purées de 3 couleurs différentes et de les servir en étage en faisant le montage gràce à un cercle de présentation et de  servir hier soir à mes princes. C’était super jolie. Attention la carotte violette est tachante. Il ne faut pas non plus la faire cuire avec les deux autres.

Je les réutiliserais une prochaine fois mais sans doute en variant  la préparation pour chaque couleur de carottes.

janvier 15th, 2012

Lors de mon séjour à Paris pour les fêtes de Noël, Cacou m’a dit que ma recette de tuiles au parmesan était beaucoup trop imprécise au niveau des quantités et que donc elle avait du mal à la refaire. Alors voilà la recette en chiffres.

Mélanger 100 g de parmesan avec 50 de farine, 1 blanc d’oeuf et 30 g d’huile d’olive. Cela forme un pâte presque homogène.

Faire des boules de 7 g ( merci  à la balance-de-Romain-et-d-Angélique ), les poser sur une plaque à four recouverte de papier cuisson en les espaçant et les aplatir du bout des doigts  pour former des disques de diamètre entre 4 et 5 cm. Il ne reste plus qu’à faire cuire à four chaud ( 180°) pendant 12 minutes.

Et voilà vous obtenez ainsi 28 tuiles au parmesan img_0292  . ( Bon ici il n’y en a plus que 27 dans l’assiette car je n’ai pas résisté à la tentation…).

Voilà j’espère qu’avec toutes ces précisions, vous pourrez tous les refaire car vraiment je trouve ça trop bon.

Posted in Cuisine | 24 Comments »
janvier 8th, 2012

Non je plaisante … En rentrant de nos vacances, le rythme des repas reprend inévitablement et donc le mardi 02 janvier il a fallu préparer le goûter des petits. Or pour Noël, Cacou et Michel m’ont offert de jolies petits moules en papier pour mettre des petits gâteaux. Il me tardait donc le tester. Et donc au détour d’un magazine de cuisine une recette de cupcake au chocolat. Parfait : cette recette était pour moi. Et j’avoue que tout était parfait du gâteau à la présentation dans le moule.

Faire fondre au bain-marie 225 g de chocolat à cuire et 250 g de beurre salé. Mélanger pendant ce temps au batteur électrique 5 oeufs et 300 g de sucre pour que le mélange blanchisse et double de volume. ( à la main c’est possible ). Ajouter ensuite 80 g de farine et 80 g de cacao amer. Il ne reste plus qu’à ajouter le mélange beurre-chocolat et à mettre dans les petites caissettes en papier ( attention: toutes ne vont pas au four…) et faire cuire environ 15 minutes à four chaud à 180°.

Pour la déco moi je n’ai rien fait mais bon avec les cupcakes toute fantaisie est possible. Il est possible de faire un nappage en faisant fondre 200 g de chocolat avec 10 cl de crème liquide et de répartir sur les gâteaux et de décorer avec des bonbons … Mais bon j’avais dit une recette légère alors…

Pour Noël j’ai aussi eu deux jolies petites soupières individuelles offertes par Marraine et Tonton, il me tarde donc de les utiliser. J’envisage de faire un bouillon au parmesan, cela fait déjà plusieurs fois que je vois cette recette et elle me tente bien. A suivre.

Posted in Cuisine | 20 Comments »
décembre 22nd, 2011

Le père Noël  est cette année passée un peu plus tôt à Gradignan pour cause de présence de Sophie ( et son équipement  ) et Vincent . Et donc le père Noël m’a apporté un nouvel ami : un robot funky . Vous savez celui qui rape tout. D’ailleurs il a été testé pour une fondue.

Bon il ne me reste plus qu’à lui trouver la place idéale dans ma cuisine. Mais je sens déjà qu’il va devenir un bon allié comme mon mixeur-plongeant-dont-je-ne-peux-pas-me-passer-et-que-j-emmène-en-vacances.

Posted in Cuisine | 11 Comments »
novembre 27th, 2011

Et  pour une fois cela a marché du premier coup. Pourtant j’appréhendais :

1) la phase de cuisson

2) la phase du roulage

Il faut dire que mon beau-père, Pierre, réussit à la perfection ces deux étapes et donc ce dessert. Alors  Xavier est très exigeant ( ce qui est étonnant , non ?) sur ce qu’il attend. J’ai donc profité de la venue d’Aymeric, un copain d’Arthur, pour tester le gâteau roulé au chocolat.

Pour le biscuit : mélanger 5 jaunes d’oeufs avec 80g de sucre et 1/2 cuillère à café d’extrait de vanille liquide ( merci maman et papa ).Le terme exaate n’est pas mélanger mais blanchir…. Ajouter ensuite 50g de farine et 50g de maïzena ( que je tamise ) et mélanger. Il ne reste plus qu’à monter les 5 blancs en neige et les incorporer et mélanger. Voilà le biscuit est prêt. Il faut alors le faire cuire. Pour cela, il faut mettre du papier sulfurisé sur une plaque de four et étaler le biscuit dessus et essayer de faire une couche régulière. Le biscuit doit cuire environ 10 minutes à 180° dans un four chaud. Il ne doit pas trop doré.

Pendant qu’il cuit, nous pouvons faire la garniture : et cette garniture est spéciale enfants. Mettre dans une casserole 100g de chocolat noir à cuire et 40g de beurre. Faire fondre. Je sais que pour les puristes ce n’est pas la bonne façon de faire fondre le chocolat: il faudrait faire fondre au bain-marie le chocolat et ensuite après ajouter le beurre. Une fois la casserole sortie du feu ajouter 200g de pâte à tartiner ( un truc qui commence par nuttel et qui finit par la …) et ajouter 80 g de trucs émiettés ( les trucs sont : des gavottes, des céréales des enfants, ….). moi j’ai opté pour ce que j’avais dans mon placard : des boules de céréales au chocolat concassées.

Donc notre biscuit est cuit, le sortir du four et le démouler sur un torchon humide. Déposer dessus la garniture, étaler bien sur toute la surface du biscuit et ensuite en se servant du torchon, rouler le gâteau. Et ça marche. Ensuite un petit séjour de 2 heures au réfrigérateur.

Et voilà le résultat ( et fait nouveau c’est une photo que j’ai prise…. ): gateau-roule

Les enfants ont adoré, Xavier a trouvé que la garniture était un peu trop enfantine….

Posted in Cuisine | 21 Comments »
novembre 25th, 2011

Et accessoirement mettre le feu à la maison.

Bon j’avais repéré sur un site ” la vraie recette de la brioche du boulanger “. Vous comprenez bien que ce titre tentant ne pouvait que m’attirer. Donc je fais la recette avec Adrien ( non je ne dirais pas que c’est de sa faute … ) et je crois que je fais mal ma “règle de trois “. ( au fait Virginie, rappelle-moi ton métier ? Prof de maths pourquoi ?). Résultat : trop de levure et la pâte à brioche déborde, sort de la cuve et à la cuisson vient cramer contre la résistance. Une douce odeur de brulé nous à alerter Xavier et moi. Les pièces du bas étaient en plein brouillard.

Bonne nouvelle : après nettoyage j’ai récupéré ma machine à pain qui depuis est dans la cuisine du haut pour plus de sécurité.

Pour la recette :

Dans ma cuve : 75 g de lait, 5 oeufs, 175 g de beurre mou,  75 g de sucre, 10 g de sel, 500 g de farine et 2 cuillères et demi à café de levure.

Là deux solutions : soit j’utilise seulement ma machine pour pétrir et lever et ensuite je cuis au four en faisant des tresses, soit j’utilise aussi ma machine à pain comme four. C’est comme vous voulez.

Le résultat même en machine à pain est plutôt bon.

Sinon je suis à la recherche de la recette “des meilleurs sablés”. C’est toujours ma grande préoccupation en période post-Noël après les préoccupations “les cadeaux”, “le sapin”. J’ai testé une recette sympa avec de la poudre de noisette mais je cherche “la meilleure recette”. Si vous l’avez je suis intéressée.

Posted in Cuisine | 21 Comments »
novembre 9th, 2011

Oui j’avoue je me suis laissée un peu ( mais seulement un peu… ) débordée. En fait j’ai surtout fait beaucoup de râtés ces derniers temps donc rien qui méritait votre venue dans ma cuisine.

Parmi les râtés : des brioches trop compactes, des viennoises trop dures, des cannelés trop pas bons, des poissons trop cuits, des pâtes aux palourdes trop comme Xavier n’aime pas… Bon je pense pouvoir arrêter là cet inventaire.

Donc depuis une semaine j’ai décidé d’inverser la tendance. Adrien m’a bien aidée car comme il  est malade ( juste un gros rhume avec de la fièvre, le nez qui coule et la toux) je suis restée deux jours à la maison pour le soigner.

J’ai donc enfin pu tester une recette de cannelés qui, ô miracle, est bonne, j’ai fait des sablés et une recette de brioche en machine à pain plutôt savoureuse.

Pour les cannelés ( et après plusieurs essais de recettes ) : Mettre à bouillir 1 litre de lait avec 6 gousses de vanille ( les ouvrir et mettre les grains dans le lait avant ). Pour la vanille merci à Papa et Maman : un cadeau de leur voyage  à La Réunion. Une fois que le lait est froid, enlever les gousses et mettre 12 jaunes d’oeufs ( nous verrons après ce qui se passe pour blancs ). Mélanger. Dans un saladier mettre 250 g de farine et 500 g de sucre, ajouter en mélangeant le mélange lait-oeufs- vanille ( sans gousse ). Ajouter alors 3 cuillères à soupe de rhum et 100 g de beurre fondu. Mélanger.

Après cette étape, moi je passe la préparation au chinois pour éviter tout grumeau. Et il faut attendre 24 heures avant de pouvoir faire cuire cette préparation. Donc au frigo. 

Ensuite reste la cuisson. Je ne suis pas encore une puriste du cannelé donc j’ai des moules en silicone qui semblent faire l’affaire. Il faut mettre la préparation dans les moules sans monter jusqu’en haut car parfois le cannelé est coquin et déborde. Et puis faire cuire pendant 1 bonne heure à four chaud ( 200 ° ). Pour la cuisson, cela dépend de la coloration que vous voulez. Mais c’est au moins 1 heure.

Avec cette quantité de lait, vous pouvez faire 36 cannelés. il faut donc avoir beaucoup de moules en silicone si vous ne voulez pas y passer 7 heures ( je dis ça car moi je n’ai qu’un moule de 6 cannelés….).  Voilà pour les cannelés.

Bon comme je le disais il reste des blancs :

  • alors oui je peux faire des tuiles au parmesan avec avec 12 blancs cela fait utiliser 1,2 kg de parmesan et cela doit faire des quantités monstrueuses de tuiles.
  • Je dois aussi pouvoir faire des macarons mais cela me paraît compliquer comme recette.
  •  Je sais que maman  fait un super creusois donc j’envisage de lui envoyer en colissimo les blancs.
  • je peux aussi faire des meringues et faire le vacherin -de-dominique.

Non vous voyez je ne manque pas d’idées… Ah oui j’en oubliais encore une :

  • Les laisser pourrir au réfrigérateur…
Posted in Cuisine | 9 Comments »
août 31st, 2011

J’aurais peut-être pu soigner mon retour. Autant d’absences aurait sans doute mérité une recette grandiose mais comme le dit le titre c’est mon retour en cuisine et donc il me manque encore un peu d’inspiration pour les recettes grandioses. Donc une recette de pâtes. Mais c’est ma recette-de-pâtes-préférés-du-moment. Oui car il y en a déjà eu d’autres. La dernière en date est je crois celle avec les coeurs d’artichaut.

Voilà ma nouvelle recette. Pour deux personnes, il faut faire rissoler 1 oignon moyen dans de l’huile d’olive, ajouter 100 g de pancetta coupées en lanière, 25 g de pignons de pin préalablement grillés ( attention le pignon grille vite …) et au dernier moment 2 poignées de roquette ( juste histoire qu’elle se réchauffe genre 2 minutes de cuisson ). Il ne reste plus qu’à mettre cette sauce sur des pâtes. Oui je sais il y a toutes sortes de pâtes alors pour cette recette je vous propose des pâtes longues : spaghetti, tagliatelle, linguine…. Enfin des trucs longs quoi !

Ah oui biensur je sers ces pâtes avec du parmesan.

Voilà et c’est trop bon.

Posted in Cuisine | 5 Comments »
juillet 18th, 2011

Donc pour ce week-end du 14 juillet, nous avons fait un petit retour à Paris  et avons été hébergé chez mes parents et chez mon frère. Pour fêter nos retrouvailles, maman avait organisé un petit repas avec ceux qui n’étaient pas encore partis en vacances. J’ai donc pu profiter de ma grand-mère, de ma tante, de son mari et des mes deux cousins avec leurs copines. Pour aider maman ( enfin j’espère ) j’ai fait ma recette du moment qui est le sablé au parmesan et au basilic.

Pour 15 gros sablés, il faut mélanger 200 g de beurre mou, 200g de farine et 200 g de parmesan. Une fois que la pâte est faite il ne reste plus qu’à ajouter des feuilles de basilic coupées assez finement. Ensuite la pâte repose au réfrigérateur 1 heure et ensuite il faut l’étaler sur une hauteur de 1/2 cm et en faire une découpe à l’emporte pièce ( pour moi un disque de diamètre 8 cm ). La dernière étape ( enfin avant la dégustation ) est la cuisson : 15 minutes ( à surveiller ) à four chaud 180°.

Une fois refroidis, on peut garnir les sablés comme on veut, pour nous c’était salade de tomate-mozarelle avec des pousses d’épinards.

Une autre info primordiale qui m’a valu quelques remontrances : la recette de clafoutis  que j’ai donné est  celle de ma maman. J’avais oublié de le préciser dans mon article. Donc erreur rectifiée mais cela ne change pas la recette.

juillet 11th, 2011

Oui je sais cela ne paraît pas si exeptionnel que cela mais je crois avoir enfin trouvé “La Bonne Recette de pâte Brisée”. Un truc genre “Mon indispensable recette de pâte brisée”, celle où promis je ne regarderai plus aucune recette de pâte brisée dans aucun livre, celle à qui je jure fidélité. J’y vais peut-être un peu fort mais l’idée y est. Bon alors c’est quoi cette merveille : une pâte brisée à l’huile d’olive et sans mettre les mains à la pâte… Trop fort.

Mélanger 250 g de farine avec 50 g de beurre de mou avec une fourchette, ajouter ensuite 5 cuillères à soupe d’huile d’olive et 5 cuillères à soupe d’eau froide ainsi qu’une pincée de sel et continuer de mélanger avec la fourchette. Cela fait une pâte et hop au frigo pendant 1 heure, ensuite on étale et on met ce que l’on veut dessus ( moi c’était de la moutarde étalée + des lamelles de gruyère et des rondelles de tomates et un filet d’huile d’olive ). Et ensuite on fait cuire : 30 minutes à 180° avec un four chaud.

Cette recette de pâte peut aussi se faire au robot mixeur. Mais vraiment à la fourchette j’ai réussi… Je pense même que l’on peut mettre d’autres huiles à la place de celle d’olive pour des goûts plus neutres.

Posted in Cuisine | 15 Comments »
  •  

    octobre 2017
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031