novembre 9th, 2011

Oui j’avoue je me suis laissée un peu ( mais seulement un peu… ) débordée. En fait j’ai surtout fait beaucoup de râtés ces derniers temps donc rien qui méritait votre venue dans ma cuisine.

Parmi les râtés : des brioches trop compactes, des viennoises trop dures, des cannelés trop pas bons, des poissons trop cuits, des pâtes aux palourdes trop comme Xavier n’aime pas… Bon je pense pouvoir arrêter là cet inventaire.

Donc depuis une semaine j’ai décidé d’inverser la tendance. Adrien m’a bien aidée car comme il  est malade ( juste un gros rhume avec de la fièvre, le nez qui coule et la toux) je suis restée deux jours à la maison pour le soigner.

J’ai donc enfin pu tester une recette de cannelés qui, ô miracle, est bonne, j’ai fait des sablés et une recette de brioche en machine à pain plutôt savoureuse.

Pour les cannelés ( et après plusieurs essais de recettes ) : Mettre à bouillir 1 litre de lait avec 6 gousses de vanille ( les ouvrir et mettre les grains dans le lait avant ). Pour la vanille merci à Papa et Maman : un cadeau de leur voyage  à La Réunion. Une fois que le lait est froid, enlever les gousses et mettre 12 jaunes d’oeufs ( nous verrons après ce qui se passe pour blancs ). Mélanger. Dans un saladier mettre 250 g de farine et 500 g de sucre, ajouter en mélangeant le mélange lait-oeufs- vanille ( sans gousse ). Ajouter alors 3 cuillères à soupe de rhum et 100 g de beurre fondu. Mélanger.

Après cette étape, moi je passe la préparation au chinois pour éviter tout grumeau. Et il faut attendre 24 heures avant de pouvoir faire cuire cette préparation. Donc au frigo. 

Ensuite reste la cuisson. Je ne suis pas encore une puriste du cannelé donc j’ai des moules en silicone qui semblent faire l’affaire. Il faut mettre la préparation dans les moules sans monter jusqu’en haut car parfois le cannelé est coquin et déborde. Et puis faire cuire pendant 1 bonne heure à four chaud ( 200 ° ). Pour la cuisson, cela dépend de la coloration que vous voulez. Mais c’est au moins 1 heure.

Avec cette quantité de lait, vous pouvez faire 36 cannelés. il faut donc avoir beaucoup de moules en silicone si vous ne voulez pas y passer 7 heures ( je dis ça car moi je n’ai qu’un moule de 6 cannelés….).  Voilà pour les cannelés.

Bon comme je le disais il reste des blancs :

  • alors oui je peux faire des tuiles au parmesan avec avec 12 blancs cela fait utiliser 1,2 kg de parmesan et cela doit faire des quantités monstrueuses de tuiles.
  • Je dois aussi pouvoir faire des macarons mais cela me paraît compliquer comme recette.
  •  Je sais que maman  fait un super creusois donc j’envisage de lui envoyer en colissimo les blancs.
  • je peux aussi faire des meringues et faire le vacherin -de-dominique.

Non vous voyez je ne manque pas d’idées… Ah oui j’en oubliais encore une :

  • Les laisser pourrir au réfrigérateur…
Posted in Cuisine | 9 Comments »
août 31st, 2011

J’aurais peut-être pu soigner mon retour. Autant d’absences aurait sans doute mérité une recette grandiose mais comme le dit le titre c’est mon retour en cuisine et donc il me manque encore un peu d’inspiration pour les recettes grandioses. Donc une recette de pâtes. Mais c’est ma recette-de-pâtes-préférés-du-moment. Oui car il y en a déjà eu d’autres. La dernière en date est je crois celle avec les coeurs d’artichaut.

Voilà ma nouvelle recette. Pour deux personnes, il faut faire rissoler 1 oignon moyen dans de l’huile d’olive, ajouter 100 g de pancetta coupées en lanière, 25 g de pignons de pin préalablement grillés ( attention le pignon grille vite …) et au dernier moment 2 poignées de roquette ( juste histoire qu’elle se réchauffe genre 2 minutes de cuisson ). Il ne reste plus qu’à mettre cette sauce sur des pâtes. Oui je sais il y a toutes sortes de pâtes alors pour cette recette je vous propose des pâtes longues : spaghetti, tagliatelle, linguine…. Enfin des trucs longs quoi !

Ah oui biensur je sers ces pâtes avec du parmesan.

Voilà et c’est trop bon.

Posted in Cuisine | 5 Comments »
juillet 18th, 2011

Donc pour ce week-end du 14 juillet, nous avons fait un petit retour à Paris  et avons été hébergé chez mes parents et chez mon frère. Pour fêter nos retrouvailles, maman avait organisé un petit repas avec ceux qui n’étaient pas encore partis en vacances. J’ai donc pu profiter de ma grand-mère, de ma tante, de son mari et des mes deux cousins avec leurs copines. Pour aider maman ( enfin j’espère ) j’ai fait ma recette du moment qui est le sablé au parmesan et au basilic.

Pour 15 gros sablés, il faut mélanger 200 g de beurre mou, 200g de farine et 200 g de parmesan. Une fois que la pâte est faite il ne reste plus qu’à ajouter des feuilles de basilic coupées assez finement. Ensuite la pâte repose au réfrigérateur 1 heure et ensuite il faut l’étaler sur une hauteur de 1/2 cm et en faire une découpe à l’emporte pièce ( pour moi un disque de diamètre 8 cm ). La dernière étape ( enfin avant la dégustation ) est la cuisson : 15 minutes ( à surveiller ) à four chaud 180°.

Une fois refroidis, on peut garnir les sablés comme on veut, pour nous c’était salade de tomate-mozarelle avec des pousses d’épinards.

Une autre info primordiale qui m’a valu quelques remontrances : la recette de clafoutis  que j’ai donné est  celle de ma maman. J’avais oublié de le préciser dans mon article. Donc erreur rectifiée mais cela ne change pas la recette.

juillet 11th, 2011

Oui je sais cela ne paraît pas si exeptionnel que cela mais je crois avoir enfin trouvé “La Bonne Recette de pâte Brisée”. Un truc genre “Mon indispensable recette de pâte brisée”, celle où promis je ne regarderai plus aucune recette de pâte brisée dans aucun livre, celle à qui je jure fidélité. J’y vais peut-être un peu fort mais l’idée y est. Bon alors c’est quoi cette merveille : une pâte brisée à l’huile d’olive et sans mettre les mains à la pâte… Trop fort.

Mélanger 250 g de farine avec 50 g de beurre de mou avec une fourchette, ajouter ensuite 5 cuillères à soupe d’huile d’olive et 5 cuillères à soupe d’eau froide ainsi qu’une pincée de sel et continuer de mélanger avec la fourchette. Cela fait une pâte et hop au frigo pendant 1 heure, ensuite on étale et on met ce que l’on veut dessus ( moi c’était de la moutarde étalée + des lamelles de gruyère et des rondelles de tomates et un filet d’huile d’olive ). Et ensuite on fait cuire : 30 minutes à 180° avec un four chaud.

Cette recette de pâte peut aussi se faire au robot mixeur. Mais vraiment à la fourchette j’ai réussi… Je pense même que l’on peut mettre d’autres huiles à la place de celle d’olive pour des goûts plus neutres.

Posted in Cuisine | 15 Comments »
juin 2nd, 2011

Hier Vincent est arrivé de Paris pour venir passer le week-end très allongé avec nous. Son train arrivait à 21 h. Il fallait donc faire un repas facile et rapide à préparer.

J’ai donc fait des côtes de porc ( que l’on peut agrémenter d’une branche de romarin lors de la cuisson ou d’une sauce au persil : faire infuser un bouquet de persil sans les queues dans 20 cl de crème liquide et ensuite mixer le tout ).

Pour les légumes et pour 3 personnes : polenta aux olives. Faire revenir 1 gros oignon émincé finement dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. Faire cuire 125 g de polenta selon ce qui est écrit sur le paquet ( pour moi je fais bouillir 625 g ou 625 ml d’eau avec 1/2 cuillère à café de sel et quand ça bout, je verse en pluie la polenta et je remue au fouet sur feu doux pendant 5 bonnes minutes ).Une fois que la polenta est cuite j’ajoute les oignons cuits ainsi que 80 g d’olives noires coupées en petits morceaux. Et je sers.

L’autre solution qui prend plus de temps ( à moins qu’on le fasse avant ) est de ne pas servir de suite et d’étaler la polenta sur une plaque, d’attendre que cela  refroidisse, de la découper comme on veut et de faire dorer les morceaux à la poêle dans un peu d’huile d’olive.

L’avantage avec cette recette de polenta c’est qu’on peut mettre un peu ce que l’on veut dedans : des poivrons confits, des tomates confites, des morceaux de chorizo… Enfin la liste est longue et permet de s’adapter à son réfrigérateur.

Voilà pour un plat plutôt simple à faire, qui ne demande pas beaucoup de temps et qui est bon, enfin j’espère.

Posted in Cuisine | 22 Comments »
mai 26th, 2011

Oui oui après mes cousins sur France O, voilà Arthur en photo ( avec son tee-shirt rafale 2 plomb …. Vous noterez la continuité ) dans Ouest-France ( et oui le Parisien c’est fini ) en train de jouer du saxo. C’est un article sur la super festival de saxo qui a lieu à Gradignan : Festisax.

Voilà l’article et la photo : http://www.sudouest.fr/2011/05/24/les-saxophones-font-du-cinema-407209-2897.php

Je pourrais dire encore : trop énorme mais bon je me répète.

mai 22nd, 2011

Je ne trouve rien de plus explicite pour ce titre. j’explique : hier sur France O ( oui oui une vraie chaîne de télé ) mon cousin Antony  a été filmé avec son groupe rafale2Plomb  dans le cadre du concert qu’il donnait pour  des selections pour les francofolies de la Rochelle. Le truc encore plus énorme c’est que ce n’est pas mon seul cousin que l’on voyait à la tété mais il était accompagné par Nicolas au saxo. Je le redis : TROP ENORME.

Bon c’était super. Mais maintenant à vous de participer pour que Rafale2plomb puisse aller à La Rochelle il faut voter pour lui pendant toute la semaine du 21 mai au 27 mai. Alors je vous mets le lien et s’il vous plait venez voter : http://participer.franceo.fr/france-o-folies/?session=07_bobigny.  Rappel :  il vous faut voter pour le groupe n°3.

De plus vous pouvez aussi voir la le concert sur pluzz.fr.

mai 19th, 2011

Voilà mon premier clafoutis  de la saison et donc voilà la recette :

Beurrer un moule à manquer ( ce n’est pas un moule à manquer les gâteaux …. C’est juste un moule à gâteau ) de diamètre ( 25 cm ) et y mettre au fond 500 g de cerises ( ou plus si affinité ) lavées et normalement non dénauyotées vous diront les puristes mais bon dans certaines circonstances, il est plus facile d’enlever les noyaux pour le manger, à vous de juger. Ensuite il faut faire la pâte ( on dit appareil dans les livres de cuisine ) : mélanger 100 g de farine, 100g de sucre, 4 oeufs et 25 cl de lait ( je monte parfois à 30 cl si je trouve la pâte trop épaisse ). Il ne reste plus qu’à mettre ce mélange sur les cérises et faire cuire à four chaud ( 180°) pendant une bonne trentaine de minutes.

Quand le clafoutis sort du four et qu’il est chaud le saupoudrer de sucre. Et attendre pour le manger qu’il refroidisse.

Posted in Cuisine | 18 Comments »
mai 15th, 2011

Aujourd’hui, Xavier et moi n’avions pas envi de notre, devenu traditionnel, huitres-pain-beurre salé-vin blanc. Donc pendant que Xavier faisait du VTT avec Eric, moi je me mettais en cuisine. Au menu : filet de cabillaud au four cuit au vin blanc et petite tarte tomate courgette.

Pour le filet de cabillaud et pour 2 personnes : Faire revenir dans un plat qui va au four 1 echalotte émincée, 1 poireau en rondelles et 4 petites carottes nouvelles coupées elles aussi en rondelles. Une fois que les légumes ont commencé à cuire, couper la cuisson. Ajouter les deux filets de poisson, 15 cl de vin blanc et faire cuire 15 minutes à four chaud ( 180°).

Pour les tartetelettes tomate-courgette : Il faut d’abord faire une pâte : mélanger 180 g de beurre mou avec 200 g de farine, 50 g de maizena, 2 pincées de fleur de sel et 1 pincée de sucre. Quand cela fait du sable, ajouter 1 jaune d ‘oeuf, 4 cuillères à soupe d’eau et 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique. Mettre la pâte en boule et faire attendre 1 h au réfrigérateur. Il ne restera plus qu’à l’étaler sur 5 mm et faire autant de disques que de mini tartelettes. Moi en fait j’ai divisé les quantité en 4 et j’ai pu faire 2 tartelettes. Sur cette pâte j’ai déposé des rondelles de tomates et de courgettes coupées finement, un peu d’huile d’olive, de sel et de poivre et j’ai fait cuire dans le four avec le poisson pendant 20 minutes. La pâte était bonne car elle semblait feuilletée. Pour la garniture je pense pouvoir faire mieux : une couche de pesto et des courgettes confites au préalable.

Comme je n’avais utilisé que le jaune de l’oeuf ( voir même seulement 1/4 pour la précision) il me restait un blanc et qu’est-ce-que je fais avec 1 blanc d’oeuf ? …. mes tuiles au parmesan. Mélanger 50 g de farine avec 100 g de parmesan râpé, 1 blanc d’oeuf et de l’huile d’olive ( toujours aucune idée de la quantité cela doit être 2 ou 3 cuillères à soupe : la pâte doit être un peu sablée mais pas trop … Cela vous aide ?). Il ne reste plus qu’à faire des petits tas ( taille plus gros qu’une noisette mais plus petit qu’une noix…) et à  étaler du bout des doigts ces tas et faire cuire environ 10 minutes à four chaud ( 180°).

Bon voilà ce que j’ai fait pour le repas de midi de Xavier et de moi, les garçons ont eu, eux, une purée courgettes-carotte-haricots verts-pomme de terre accompagnée d’une tuile au parmesan ( ils adorent) et des filets de cabillaud cuits au court-bouillon. Je leur ai fait une ma-meilleure-brioche avec ma super-machine-à-pain pour le goûter.

Posted in Cuisine | 19 Comments »
mai 11th, 2011

Pour continuer une discussion avec Sophie et Marie autour du thème : “qu’est-ce-que tu fais à manger ce soir ?” et pour donner à Laure ma recette du risotto. Voilà ce que nous allons manger ce soir : un risotto très vert.

D’abord les petits aiment bien le risotto donc j’en fais assez souvent pour eux en enlevant le vin blanc ( même si je sais que l’alcool s’évapore à la cuisson….). Ce soir je vais le faire cuire en deux temps : sans vin blanc pour les garçons et une autre pour nous où je rajoute le vin.

Pour la version avec vin et pour 4 personnes : faire revenir un petit oignon dans de l’huile d’olive, ajouter ensuite 2 courgettes coupées en petits dès. Quand les courgettes sont tendres, ajouter 200g de riz à risotto et le faire devenir translucide. Il ne reste plus qu’à ajouter 125 ml de vin blanc et ensuite en petite quantité ( genre 300 ml par 300 ml ) 900 ml de bouillon au choix ( poule ou légume : moi je préfère poule). La cuisson prend environ 20 minutes et il doit toujours rester du bouillon. Le risotto est cuit quand les grains de riz sont tendres et que la préparation est crémeuse masi pas liquide Le feu ne doit pas être trop fort. Les puristes disent qu’il faut mettre dè à coudre par dè à coudre le bouillon et donc rester devant la casserole pendant tout le temps de cuisson. Cela me semble plus un truc de macho italien pour garder les femmes en cuisine mais je vous laisse libre de votre versage de bouillon.

Bon me direz-vous les courgettes c’est sympa et vert mais pour un risotto tout vert cela manque encore de vert. Il suffit d’ajouter 5 minutes avant la fin 50 g de petits pois préalablement cuits à l’eau et 50 g d’haricots verts cuits aussi préalablement à l’eau et coupés en petits dés ( les dès du joueur pas ceux à coudre du bouillon.). On peut aussi ajouter des pointes d’asperges vertes ou tout autre truc de la couleur que l’on veut.

Au moment de servir, ajouter des copeaux de parmesan frais ou servir avec du parmesan rapé. On peut l’accompagner d’une salade verte agrémentée d’huile d’olive et de vinaigre balsamique et de charcuterie italienne : parme, coppa, pancetta, …. . Voilà pour la question : ” Et toi tu fais quoi ce soir à manger ?

Posted in Cuisine | No Comments »
  •  

    juin 2017
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930